Alors qu’elles avaient pratiquement été éradiquées en France au milieu du 20e siècle, le ministère constate une recrudescence, à partir des chiffres remontés par les professionnels de l’extermination des parasites. Le Gouvernement a mis en place  une campagne d’information, avec un numéro de téléphone (0.806.706.806) et un site : stop-punaises.gouv.fr.

D’où viennent-elles ?

Elles se propagent souvent lors des voyages “par l’intermédiaire des vêtements ou des bagages”, indique le site du ministère de la Santé. Les punaises de lit peuvent circuler dans des endroits peu accessibles et très étroits, tels qu’une fente de l’épaisseur d’une carte de crédit.

Les friperies, vide-greniers ou marchés aux puces, auxquels on pense moins, sont aussi une source possible d’infestation. On peut ramener des punaises parce qu’on a acheté un mobilier en brocante ou d’occasion. Il est donc conseillé d’inspecter minutieusement et de nettoyer ces objets avant leur installation dans sa maison.

Où se réfugient-elles ?

Les punaises de lit peuvent s’introduire partout, même dans les maisons. En général dans des endroits sombres, elles peuvent se trouver dans la chambre à coucher et les lieux de vie, les fissures des murs, du plancher et du mobilier, les coutures des rideaux, les prises électriques, les plinthes, les moulures. Elles sont souvent proches de l’endroit où elles pourront se nourrir de sang humain, qu’elles rejoignent la nuit. Toutefois, la punaise de lit ne peut pas grimper facilement sur le métal ou les surfaces polies, encore moins voler ou sauter.

Comment détecter leur présence ?

Ce sont souvent, hélas, les piqûres qui servent d’alerte. En tout début d’infestation, c’est très rare de voir des punaises, les gens s’en aperçoivent qu’au bout de deux ou trois mois en voyant les insectes qui se sont reproduits et sont plus nombreux. A ce moment-là, ils se font piquer tous les jours. 

Autre indice incitant à la méfiance : les punaises laissent aussi des petites taches noires sur les draps, le matelas ou les murs, qui proviennent de leurs excréments, ou des longues traces de sang sur les draps dues à l’écrasement des punaises lors du sommeil de la personne.

Comment les éviter ?

Il faut : 

• éviter d’encombrer les espaces, afin de réduire le nombre d’endroits où les punaises de lit peuvent se cacher.

• laver les vêtements achetés d’occasion : soit les laver à plus de 60°C ou les mettre au sèche-linge au cycle le plus chaud durant au moins 30 minutes, soit les mettre au congélateur 72 heures minimum.

• aspirer et nettoyer avec un appareil à chaleur ou à vapeur les meubles récupérés dans la rue ou achetés en brocante avant de les introduire dans son logement.

Les matelas ou meubles contaminés ne doivent bien sûr pas être vendus, ni déposés dans la rue : il faut s’assurer qu’ils aillent directement en décharge et qu’ils ne soient pas récupérables (les rendre inutilisables).

Il faut éviter d’utiliser les produits chimiques et les fumigènes anti-insectes sans recourir à des professionnels.

En cas de persistance, le recours à des professionnels est nécessaire, vous pouvez les trouver sur le site de la Chambre syndicale des industries de désinfection, désinsectisation.